Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
Le renouvelable: le bon réflexe pour la santé, le climat et votre rendement
29 AOÛT

Le renouvelable: le bon réflexe pour la santé, le climat et votre rendement

29-8-2018
Valérie de Gheldere – Socially Responsible Investment Specialist
Valérie de Gheldere Socially Responsible Investment Specialist Voir tous les experts
Rédigé le 27-8-2018 10:39
Publié le 29-8-2018 07:00
Contrairement aux apparences, les États-Unis de Donald Trump n’ont pas tourné le dos aux énergies vertes. D’autres pays, Chine en tête, ont aussi misé sur le renouvelable afin de limiter la pollution de l’air ou de lutter contre le réchauffement climatique. Le rendement est par ailleurs au rendez-vous.

Sommaire

  • Les énergies fossiles sont néfastes pour le climat et la santé publique
  • Les coûts de production des énergies renouvelables ont fortement baissé
  • L’énergie nucléaire est globalement devenue plus chère
  • La Chine a misé sur le renouvelable, comme nombre d’États et d’entreprises américains
  • Les fonds misant sur les énergies renouvelables affichent un rendement moyen de 10%
La combustion des énergies fossiles pollue l’air et est à l’origine du réchauffement climatique. L’accord de Paris sur le climat vise à limiter ce réchauffement à 2° d’ici 2100. La réalisation de cet objectif passera inévitablement par les énergies renouvelables. Les coûts de production de l’éolien et du solaire ont baissé de respectivement 23% et 73% entre 2010 et 2017. Le coût du nucléaire a par contre augmenté durant la même période. L’éolien et le solaire sont désormais dans bien des cas moins onéreux que les énergies fossiles. Une nouvelle donne que les autorités et les entreprises ont bien intégrée. En 2017, le solaire a dépassé le gaz, le charbon et le nucléaire en termes de puissance des nouvelles installations au niveau mondial.
En 2017, le solaire a dépassé le gaz, le charbon et le nucléaire en termes de puissance des nouvelles installations.Valerie De Gheldere

Chine vs États-Unis

La Chine a pris les devants. Elle a installé en moyenne une éolienne et l’équivalent d’un terrain de football de panneaux solaires par heure. À ce rythme, les énergies renouvelables représenteront 20% de son mix énergétique en 2030 contre 11% actuellement. L’Europe s’est également fixé un objectif ambitieux : 32% d’énergies vertes en 2030 contre 17% aujourd’hui.
Aux États-Unis, Donald Trump a emprunté une autre voie. Des États comme la Californie et nombre de grandes entreprises ne l’ont toutefois pas suivie. Google, Amazon, Apple et Facebook étaient en 2017 les principaux consommateurs d’énergie durable. Ils ont ainsi pu réduire les coûts de fonctionnement de leurs énormes centres de données tout en améliorant leur image.
La Chine a installé en moyenne une éolienne et l’équivalent d’un terrain de football de panneaux solaires par heure.

Rendement attractif

La demande d’énergie continuera d’augmenter sous l’effet de la croissance économique et démographique ainsi que du développement de la voiture et des appareils électriques. Au cours des 5 dernières années, les fonds misant sur les énergies renouvelables et les économies d’énergie ont affiché un rendement annuel moyen de l’ordre de 10%. Les rendements du passé ne constituent bien évidemment pas de garantie pour le futur. Cela démontre toutefois que la révolution énergétique peut être très rentable pour les investisseurs. Une révolution qui s’accélère et que BNP Paribas entend accompagner au plus près en tant que leader des investissements socialement responsables.

Cette lecture vous a-t-elle plu?

Retrouvez d’autres articles au travers de nos Newsletters quotidiennes et hebdomadaires

Je m’abonne

Votre expert

Valérie de Gheldere Socially Responsible Investment Specialist
Mots-clés : Focus Sustainability
Partagez :
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis