Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
Les obligations vertes redonnent des couleurs à votre portefeuille
23 JANV

Les obligations vertes redonnent des couleurs à votre portefeuille

23-1-2018
Guy Janssens – Head of Sustainable and Responsible Investments
Guy Janssens Head of Sustainable and Responsible Investments Voir tous les experts
Rédigé le 4-5-2018 15:37
Publié le 23-1-2018 07:35
Dans un monde où la réputation des entreprises est primordiale, les green bonds ou obligations vertes ont un bel avenir. Elles constituent une option de diversification attractive pour les investisseurs privilégiant une gestion durable de leur portefeuille.

Sommaire

  • Les obligations vertes affichent un rendement comparable aux titres classiques
  • La note de crédit des obligations vertes est généralement élevée
  • L'indice Global Green Bond affiche un rendement égal, voire meilleur, que le marché global
  • Les principes sur les obligations vertes définissent les normes à respecter
  • Outre les autorités, les entreprises émettent également des obligations vertes
Les obligations vertes sont comparables aux obligations classiques. Celui qui investit dans ces titres de créance à revenu fixe perçoit un intérêt chaque année. À l'échéance, il reçoit le dernier coupon et récupère le montant investi. La probabilité que l'émetteur honore tous ces paiements définit la qualité de crédit. Les obligations vertes ont, dans l'ensemble, une note de crédit élevée, à savoir AAA. Environ la moitié des obligations vertes émises sont européennes et en euros, environ 40 % sont libellées en dollars.
Les obligations vertes : un rendement comparable aux titres classiques

Les obligations vertes sont contrôlées

Les obligations vertes se différencient au niveau de l'utilisation des fonds récoltés. Ils financent des investissements dans les énergies renouvelables ou dans l'efficacité énergétique des bâtiments. Citons également des projets de mobilité durable, de gestion durable de l'eau et des déchets... Afin d'éviter que des entreprises ou des autorités publiques nomment obligations vertes des titres qui ne le sont pas, des normes ont été définies. Les Principes sur les obligations vertes déterminent clairement le cadre à respecter. Une obligation n'entre ainsi en considération que si les montants récoltés servent exclusivement à (re)financer tout ou partie de projets verts. Ces derniers doivent satisfaire pleinement aux normes énoncées.
Ces 3 dernières années, l'indice Global Green Bond a fait mieux que l'indice obligataire classique durant plusieurs périodes.

Un rendement comparable

Créé il y a 3 ans, l'indice Global Green Bond est composé d'obligations vertes reconnues de référence. En le comparant à un baromètre du marché obligataire global, on constate que les obligations vertes n'affichent pas de sous-performances. Les deux indices évoluent de façon assez similaire, le Global Green Bond Index affichant même une évolution un peu plus favorable durant certaines périodes. Évidemment, les performances passées ne constituent pas une garantie pour l'avenir. 

Les obligations vertes d'entreprises

Jusqu'en 2010, les obligations vertes constituaient uniquement un marché de niche. Elles n'étaient émises que par des institutions supranationales comme la Banque mondiale. Depuis 2013, des entreprises émettent aussi des obligations vertes, surtout des groupes énergétiques et des institutions financières. Toutefois, les autorités continuent de représenter la majeure partie du marché des obligations vertes.

Cette lecture vous a-t-elle plu?

Retrouvez d’autres articles au travers de nos Newsletters quotidiennes et hebdomadaires

Je m’abonne

Votre expert

Guy Janssens Head of Sustainable and Responsible Investments
Partagez :
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis