Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
Des sommets…
Actualité Suivre Suivre la catégorie
16 JUIL

Des sommets…

16-7-2021
Philippe Gijsels – Chief Strategy Officer
Philippe Gijsels Chief Strategy Officer
Suivre Suivre l'expert
Voir tous les experts
Rédigé le 16-7-2021 09:10
Publié le 16-7-2021 09:10
Hier, les bourses européennes ont dû faire un pas en retrait. Aux États-Unis, la session s’est achevée sur de modestes gains pour le Dow Jones et une légère perte pour le Nasdaq.
Lire plus tard
Twitter LinkedIn Email Imprimer

Sommaire

  • Des taux d'intérêt plus bas, mais pas de hausse des marchés boursiers
  • Crainte d'un ralentissement de la croissance
  • Phase de transition sur le marché
Nous restons donc enfermés dans la logique qui nous poursuit depuis de nombreux mois : lorsque les actions de valeur – autrement dit les actions cycliques – rencontrent des difficultés, le complexe technologique prend le relais. Et lorsque les actions de croissance connaissent un passage à vide, les actions de valeur prennent la tête du peloton. C’est cette alternance qui permet à l’indice S&P500 de progresser lentement mais sûrement depuis plusieurs mois, alors que la tendance en Europe est depuis tout un temps horizontale, avec un Eurostoxx50 oscillant aux alentours des 4000 points.

Des taux d'intérêt plus bas, mais pas de hausse des marchés boursiers

Chacun sait que toute une série de records ont probablement été atteints dans l’intervalle. La croissance économique pourrait avoir atteint son plafond, tout comme la croissance des bénéfices. Les incitants monétaires et budgétaires en sont à leur maximum et l’inflation peut-être aussi. C’est du moins ce que Jerome Powell a répété hier, et c’est peut-être ce discours qui a fait reculer les taux d’intérêt sans imprimer de véritable élan aux bourses.

Crainte d'un ralentissement de la croissance

Peut-être la communication de la Fed est-elle à ce point convaincante que la crainte d’une inflation excessive et d’une remontée des taux cède peu à peu la place à l’angoisse d’un ralentissement de la croissance. On pourrait se demander pourquoi l’or et l’argent – et surtout les mines d’or et d’argent – ne laissent pas entrevoir une évolution plus spectaculaire. Ce ne sont pas les arguments qui manquent pour redorer le blason des métaux précieux, mais aucune hausse (impressionnante) ne se manifeste pour l’instant.

Phase de transition sur le marché

Nombre de signes tendent à indiquer que le marché traverse une phase transitoire, mais ce n’est pas nécessairement un drame. Nous restons cependant d’avis que ce contexte devrait raviver la volatilité, mais nous le disons depuis tout un temps déjà. Dans l’intervalle, Mister Market semble s’abandonner à une torpeur typiquement estivale. Une raison de plus pour nous d’ouvrir l’œil…

Chiffres clés du 15/07/2021

Index Clôture +/- Depuis début 2021
Belgique: Bel-20 4149,53 -0,96% 14,59%
Europe: Stoxx Europe 600 456,20 -0,95% 14,33%
USA: S&P500 4360,03 -0,33% 16,08%
Japon: Nikkei 28279,09 -1,15% 3,04%
Chine: Shangai Composite 3564,59 1,02% 2,64%
Hongkong: Hang Seng 27996,27 0,75% 2,81%
Euro/dollar 1,18 0,00% -3,41%
Brent pétrole 73,59 -1,64% 41,82%
Or 1823,32 0,04% -3,92%
Taux belge à 10 ans -0,03
Taux allemand à 10 ans -0,33
Taux américain à 10 ans 1,30

Source : Refinitiv Datastream

Cette lecture vous a-t-elle plu?

Retrouvez d’autres articles au travers de nos Newsletters quotidiennes et hebdomadaires

Je m’abonne

Votre expert

Philippe Gijsels Chief Strategy Officer
Suivre Suivre l'expert
Voir tous les experts
Partagez :
Lire plus tard
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis

Rejoignez MyExperts

Restez au courant des dernières analyses en matière d'investissement

Déjà inscrit ?

Connectez-vous pour lire l'article.

Pas encore de compte ? S'inscrire