Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
L’Europe rouvre son économie
Actualité Suivre Suivre la catégorie
7 JUIN

L’Europe rouvre son économie

7-6-2021
Patrick Casselman – Senior Equity Specialist
Patrick Casselman Senior Equity Specialist
Suivre Suivre l'expert
Voir tous les experts
Rédigé le 7-6-2021 09:43
Publié le 7-6-2021 09:43
Grâce à l’optimisme induit par les réouvertures et à la légère baisse des taux obligataires, les marchés-actions ont fini la semaine quelque peu en hausse.
Lire plus tard
Twitter LinkedIn Email Imprimer

Sommaire

  • Progression paisible
  • Les réouvertures font battre des records aux indicateurs de confiance…
  • … mais la création d’emploi aux Etats-Unis déçoit quelque peu les attentes
  • Au programme de la semaine : les nouveaux taux d’inflation et la réunion de la BCE

Progression paisible

Le S&P500 a grimpé de 0,6% et le Stoxx Europe 600 de 0,8%. Après la légère correction de la mi-mai, les deux indices affichent à nouveau un record historique. Tant les actions de croissance que les valeurs cycliques (secteur automobile, matériaux, énergie…) ont gagné du terrain, tandis que certains secteurs défensifs sont restés à la traîne (services aux collectivités, télécommunications, distribution). Les prix du pétrole et des matières premières avaient également le vent en poupe la semaine dernière. Les taux obligataires ont en revanche reculé (de 4 points de base aux Etats-Unis jusqu’à 1,56% et de 3 points de base en Allemagne jusqu’à -0,21%) sous l’effet du rapport américain sur l’emploi quelque peu décevant.

Les réouvertures font battre des records aux indicateurs de confiance…

Grâce à l’accélération de la campagne de vaccination et à l’amélioration des statistiques de la pandémie, l’Europe peut enfin – après les Etats-Unis et le Royaume-Uni – rouvrir peu à peu son économie. D’ici début juillet, pour ainsi dire tous les secteurs auront repris leurs activités, moyennant il est vrai quelques mesures sanitaires structurelles.

Tant aux Etats-Unis qu’en Europe, cette perspective propulse la confiance des entrepreneurs à des niveaux sans précédent. Aux Etats-Unis, l’indice ISM de l’industrie s’est hissé à 61,2 points, tandis que l’indice de confiance du secteur des services a même atteint un record de 64 points. En Europe, le PMI de l’industrie affiche un record de 63 points et celui des services laisse désormais entrevoir lui aussi un vigoureux mouvement de rattrapage, révélant un niveau de 55,2 points alors qu’il était encore inférieur à 50 points il y a deux mois.

L’OCDE a dès lors revu à la hausse ses prévisions au sujet de la reprise économique en 2021, les portant à 5,8% à l’échelle mondiale. Pour la zone euro, le pronostic de croissance passe à 4,3%, tandis qu’il atteint même 6,9% pour les Etats-Unis et 8,5% pour la Chine;

… mais la création d’emploi aux Etats-Unis déçoit quelque peu les attentes

Après la déception essuyée au mois d’avril, le marché avait guetté la publication du rapport américain sur l’emploi du mois de mai avec une certaine appréhension. Vu les réouvertures, les économistes avaient espéré une forte augmentation du nombre d’emplois. Le chiffre publié de 559.000 emplois créés était certes supérieur à celui de 278.000 unités rapporté pour le mois d’avril, mais néanmoins inférieur à la prévision moyenne de 675.000 nouveaux emplois. Le taux de chômage a reculé de 6,1% à 5,8%. S’il s’agit d’un pas dans la bonne direction, nous n’en sommes cependant pas encore au niveau de 4,5% d’avant la crise du coronavirus.

Les marchés ont bien accueilli ces statistiques de l’emploi, laissant entrevoir un léger recul des taux obligataires et une progression des cours des actions (en particulier du côté des valeurs de croissance). La reprise se manifeste en effet clairement mais ne se montre pas trop rapide, de sorte que les banques centrales n’ont aucune raison de se hâter pour resserrer leur politique monétaire ultra souple. Nous pouvons néanmoins nous attendre à ce que la Fed commence à parler de "tapering" à partir de septembre, s’agissant du terme consacré pour annoncer une réduction progressive des achats mensuels d’obligations.

Au programme de la semaine : les nouveaux taux d’inflation et la réunion de la BCE

Cette semaine, le marché se focalisera cependant surtout sur la réunion de la BCE qui se tiendra jeudi. Les économistes s’attendent à ce que Christine Lagarde préfère maintenir pendant un certain temps encore le rythme soutenu des achats d’obligations, et ce en dépit de l’amélioration des prévisions économiques et de l’augmentation marquée de l’inflation.

Après le rebond plus marqué que prévu de l’inflation le mois dernier, la publication du taux d’inflation américain pour le mois de mai retiendra davantage l’attention qu’à l’accoutumée. Les économistes tablent sur une nouvelle progression de 4,2 à 4,7%, et de 3 à 3,4% pour l’inflation de base. Cela dit, nous nous approchons peu à peu d’un pic à cet égard étant donné que la base de comparaison va s’améliorer dans les prochains mois et que les réouvertures finiront également par atténuer progressivement la disruption de l’offre.

A en juger par les réactions des dernières semaines – une stabilisation des taux obligataires et une hausse progressive des bourses –, les marchés semblent plutôt bien digérer le regain temporaire de l’inflation.

Chiffres clés du 31/05/2021 au 04/06/2021

Index Clôture +/- Depuis début 2021
Belgique: Bel-20 4087,28 0,00% 12,87%
Europe: Stoxx Europe 600 452,57 0,80% 13,42%
USA: S&P500 4229,89 0,61% 12,61%
Japon: Nikkei 28941,52 -0,71% 5,46%
Chine: Shanghai Composite 3591,84 -0,25% 3,42%
Hongkong: Hang Seng 28918,10 -0,71% 6,20%
Euro/dollar 1,22 -0,15% -0,59%
Brent pétrole 72,00 3,29% 38,76%
Or 1894,25 -0,05% -0,19%
Taux belge à 10 ans 0,13
Taux allemand à 10 ans -0,21
Taux américain à 10 ans 1,56
Source : Refinitiv Datastream

Cette lecture vous a-t-elle plu?

Retrouvez d’autres articles au travers de nos Newsletters quotidiennes et hebdomadaires

Je m’abonne

Votre expert

Patrick Casselman Senior Equity Specialist
Suivre Suivre l'expert
Voir tous les experts
Partagez :
Lire plus tard
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis

Rejoignez MyExperts

Restez au courant des dernières analyses en matière d'investissement

Déjà inscrit ?

Connectez-vous pour lire l'article.

Pas encore de compte ? S'inscrire