Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
Hausse des rendements obligataires et rotation sectorielle
11 SEPT

Hausse des rendements obligataires et rotation sectorielle

11-9-2019
Xavier Timmermans – Investment Strategist
Rédigé le 11-9-2019 09:11
Publié le 11-9-2019 09:11
Le S&P500 a clôturé inchangé après avoir récupéré ses pertes en fin de journée.

Sommaire

  • Hausse des rendements obligataires
  • Rotation sectorielle
  • Volatilité des prix du pétrole
  • A l’agenda des prochains jours
Le Nasdaq a clôturé en négatif, entrainé à la baisse par les valeurs technologiques, tandis que les petites capitalisations du Russell 2000 ont progressé de 1,2%. En Europe, les actions ont clôturé sur de légers gains. Les rendements obligataires ont continué leur hausse alors qu’une récession aux États-Unis apparait moins imminente et qu’il y a des doutes quant à l’ampleur des mesures que pourrait prendre la BCE ce jeudi.

Hausse des rendements obligataires

La vigueur de l’ISM non-manufacturier et les chiffres pas si mauvais du marché de l’emploi publiés la semaine dernière ont provoqué une correction sur le marché obligataire qui se positionnait en fonction d’un scénario nettement plus négatif. Les rendements des obligations du Trésor US à 10 ans, qui avaient chuté mardi dernier à 1,45%, sont remontés à 1,73%.

L’ampleur de la remontée des rendements obligataires s’explique aussi par un calendrier très chargé de nouvelles émissions d’obligations. Les entreprises se sont bousculées dès les premiers jours de septembre pour tirer avantage du bas niveau des taux. Toutes ces nouvelles émissions sont maintenant en perte, accentuant le malaise. L’État américain va lui-même les concurrencer avec ses nouvelles obligations à 10 ans aujourd’hui et à 30 ans demain. L’adjudication des bons du Trésor à 3 ans hier soir s’est déroulée correctement. Si l’appétit des investisseurs pour les 10 ans et 30 ans s’avère suffisant, le marché obligataire devrait se calmer.

En Europe, les rendements à 10 ans allemands sont également remontés de -0,72% mardi dernier à -0,55% hier. Plusieurs gouverneurs de la BCE se sont prononcés contre une relance de l’assouplissement quantitatif (rachats d’obligations par la banque centrale). On verra ce que décidera la BCE ce jeudi. Mais sans rachats d’obligations, les 10 ans allemands ne devraient pas rester avec des rendements aussi négatifs.

Rotation sectorielle

Comme lundi, le calme apparent des grands indices boursiers a masqué une importante rotation sectorielle. Les valeurs qui ont porté la hausse ces derniers mois, comme les technologiques et les pharmaceutiques, ont été pénalisées au profit des valeurs ‘value’ qui ont sous-performé depuis des années.

Volatilité des prix du pétrole

Le président Trump a fait savoir à son Conseiller à la Sécurité Nationale John Bolton que ‘ses services n’étaient plus requis à la Maison Blanche’. Suite à cette nouvelle, les prix du pétrole qui étaient en hausse de 1,5% en début de session ont chuté à -1% pour ensuite terminer la journée en léger positif suite à l’annonce d’une baisse des stocks. L’explication vient du fait que John Bolton étant en faveur d’une approche très dure vis-à-vis de l’Iran. Son départ réduit les risques de guerre et la prime de risque qui y était liée.

L’or a également poursuivi sa correction, assez logiquement vu la remontée des rendements obligataires.

A l’agenda des prochains jours

Aujourd’hui, les représentants de l’OPEP et pays associés se réunissent à Abu Dhabi pour faire le point sur le respect des réductions de production et sur les prévisions quant à la demande de pétrole. Le nouveau ministre saoudien du pétrole devrait confirmer la poursuite de la politique de son prédécesseur.

La BCE se réunit jeudi et fera le point sur toutes les options pour stimuler une économie affectée par la guerre des tarifs douaniers. Elle publiera ses prévisions en matière de croissance et d’inflation.

Ce mercredi, on aura l’indice des prix à la production aux États-Unis et demain, celui des prix à la consommation. Les deux sont importants pour le marché obligataire.

Chiffres clés du 10/09/2019

Index Clôture +/- Depuis début 2019
Belgique: Bel-20 3663,66 0,44% 12,95%
Europe: Stoxx Europe 600 386,44 0,10% 14,45%
USA: S&P500 2979,39 0,03% 18,85%
Japon: Nikkei 21392,10 0,35% 6,88%
Chine: Shangai Composite 3021,20 -0,12% 21,14%
Hongkong: Hang Seng 26683,68 0,01% 3,24%
Euro/dollar 1,10 -0,14% -3,42%
Brent pétrole 63,67 1,32% 19,82%
Or 1496,50 -0,36% 16,79%
Taux belge à 10 ans -0,19
Taux allemand à 10 ans -0,55
Taux américain à 10 ans 1,70
Source : Refinitiv Datastream

Cette lecture vous a-t-elle plu?

Retrouvez d’autres articles au travers de nos Newsletters quotidiennes et hebdomadaires

Je m’abonne

Votre expert

Xavier Timmermans Investment Strategist
Partagez :
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis