Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
La BCE ne fait pas évoluer les marchés
14 DÉC

La BCE ne fait pas évoluer les marchés

14-12-2018
Marc Eeckhout – Strategist & Real Estate Analyst
Marc Eeckhout Strategist & Real Estate Analyst Voir tous les experts
Rédigé le 14-12-2018 10:40
Publié le 14-12-2018 10:40
Les actions européennes n'ont pas trouvé de catalyseur dans la politique monétaire de la BCE.

Sommaire

  • Un adieu définitif au soutien de la BCE
  • Les taux européens vont-ils maintenant croître rapidement ?
Les bourses européennes étaient préparées depuis des semaines à l'arrêt du programme de rachat d'obligations tandis que la révision à la baisse des perspectives économiques dans la zone euro et le Brexit ont terni leur humeur. Le STOXX Europe 600 et l'euro (par rapport au dollar) ont clôturé à des niveaux légèrement inférieurs. 

Résultat similaire pour le S&P500, bien que la séance boursière se soit déroulée sous le signe de la volatilité en raison de messages disparates concernant le conflit commercial qui oppose les Etats-Unis à la Chine. Les stocks de pétrole étant plus faibles, celui-ci a grimpé, et l'or a perdu un quart de pour cent. Les bourses asiatiques ont fini la semaine dans le rouge. L'information la plus importante est venue de Chine, où la croissance des ventes commerciales a reculé pour atteindre le plus faible niveau en 15 ans.

Un adieu définitif au soutien de la BCE

La BCE a annoncé par la bouche de son président Mario Draghi que, comme on s'y attendait, elle maintenait le taux directeur à 0% afin de débrancher la prise du programme de rachat d'obligations. Cette mesure extrêmement souple (QE, ou assouplissement quantitatif) de 2 600 milliards EUR avait été lancée voilà quatre ans dans le but de soutenir davantage l'économie dans la zone euro. 

A son apogée, la BCE achetait pour 80 milliards EUR par mois de bons d'Etat et d'obligations d'entreprises. Un plan d'extinction progressive est d'application depuis 2017 et, à la fin du mois, nous passerons de 15 milliards EUR à un arrêt complet. Le bilan colossal de la BCE ne diminuera pas pour autant. Cette dernière envisage en effet de continuer à réinvestir pendant un bout de temps les obligations arrivant à échéance.

Les taux européens vont-ils maintenant croître rapidement ?

L'arrêt du programme exercera néanmoins une légère pression à la hausse sur les taux européens. Dans quelle mesure? Difficile à dire à l'heure qu'il est. Ce n'est généralement qu'après la disparition d'une composante de l'équation que sa valeur et son influence apparaissent clairement.

Outre la décision sur les taux, la BCE s'est également prononcée sur l'avenir. Le petit club de banquiers centraux fait preuve de plus de prudence à l'égard des événements économiques. A l'instar de diverses instances officielles (OCDE, FMI, banque mondiale) avant elle, la BCE a elle aussi revu ses prévisions de croissance à la baisse. Elle réduit son pronostic de croissance de 10 points de base pour cette année puis pour la suivante, ce qui les porte à respectivement 1,9% et 1,7%. La BCE se base également sur une croissance économique d'1,7% pour 2020, qui s'effritera à 1,5% un an plus tard. 

Ce n'est pas vraiment une surprise après la tendance à la baisse observée ces dernières semaines des PMI, des indices de confiance et des ventes au détail. La BCE se montre peut-être même encore un peu trop optimiste. Il est important de noter que le taux de chômage en Europe n'a plus continué à diminuer depuis l'été. 

La probabilité que la BCE relève le taux directeur, comme elle le dit elle-même, après l'été 2019, a diminué. Au lieu de cela, il ne serait pas mauvais de se préparer à d'éventuelles nouvelles mesures de soutien au cas où le moteur économique commencerait à pétarader et où l'inflation viendrait à faire défaut.

Chiffres clés du 13/12/2018

Index Clôture +/- Depuis début 2018
Belgique: Bel-20 3401,22 0,00% -14,50%
Europe: Stoxx Europe 600 349,42 -0,17% -10,22%
USA: S&P 500 2650,54 -0,02% -0,86%
Japon: Nikkei 21816,19 0,99% -4,17%
Chine: Shangai Composite 2634,05 1,23% -20,35%
Hongkong: Hang Seng 26524,35 1,29% -11,35%
Euro/dollar 1,13 -0,16% -5,50%
Brent pétrole 60,61 -1,03% -9,01%
Or 1242,65 -0,29% -4,67%
Taux belge à 10 ans 0,77
Taux allemand à 10 ans 0,28
Taux américain à 10 ans 2,91

Source : Thomson Reuters IBES

Votre expert

Marc Eeckhout Strategist & Real Estate Analyst
Voir tous les experts
Partagez :
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis