Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
La Fed se prépare à agir mais prendra son temps
Actualité Suivre Suivre la catégorie
10 JUIL

La Fed se prépare à agir mais prendra son temps

10-7-2024
Xavier Timmermans – Investment Strategist
Xavier Timmermans Investment Strategist
Suivre Suivre l'expert
Voir tous les experts
Rédigé le 10-7-2024 09:17
Publié le 10-7-2024 09:17
La divergence entre actions américaines et européennes s’est encore accrue, le S&P 500 enregistrant un nouveau record tandis que le Stoxx Europe 600 cédait 0,9%.
Lire plus tard
Twitter LinkedIn Email Imprimer

Sommaire

  • Entre le risque d’agir trop tôt ou trop tard
  • Amélioration du moral des petites entreprises américaines
  • A suivre…

Dans la foulée des résultats des élections, le CAC 40 a reculé de 1,6% et le différentiel de rendement à 10 ans entre France et Allemagne s’est légèrement tendu à 0,66%. 

Entre le risque d’agir trop tôt ou trop tard

Jerome Powell a déclaré devant le Comité des Services Financiers du Sénat que la banque centrale est de plus en plus inquiète des risques potentiels que les taux d’intérêt élevés font peser sur le marché du travail. Il prépare les esprits à une baisse des taux mais s’est toutefois bien gardé de dire quand celle-ci aura lieu.

Rappelons qu’en juin, le chômage a augmenté pour le troisième mois consécutif pour atteindre 4,1%. Jerome Powell a souligné que le marché du travail s’est refroidi considérablement.

En ajoutant que la Fed a besoin d’une plus grande confiance dans la baisse de l’inflation vers l’objectif de 2%, Jerome Powell a fermé la porte à une baisse de taux lors de la prochaine réunion de la banque centrale le 31 juillet. Aujourd’hui, c’est devant le Comité de la Chambre des Représentants qu’il présentera son bilan et répondra aux questions.  

Amélioration du moral des petites entreprises américaines

L’optimisme des petites entreprises a augmenté pour le troisième mois consécutif et est au plus haut de 2024. Alors que le pessimisme persiste quant aux perspectives d'évolution de la conjoncture, le nombre de firmes s’attendant à une détérioration de l’économie est au plus bas depuis trois ans.

Il ne fait aucun doute que l’économie américaine ralentit. Mais ce ralentissement est modéré et n’est pas uniforme dans tous les secteurs. L’indice de confiance des petites entreprises en est la preuve.

A suivre…

Les chiffres les plus importants de la semaine seront ceux de l’inflation américaine, ce jeudi. Le consensus des économistes s’attend à un ralentissement de 3,3% à 3,1% sur un an.

Ensuite, c’est la publication des résultats des entreprises au deuxième trimestre qui déterminera la tendance et la volatilité des cours boursiers. En Europe aussi, cela devrait prendre le pas sur les péripéties politiques découlant des dernières élections.

Chiffres clés du 9/7/2024

Index Clôture +/- Depuis début 2024
Belgique: Bel-20 3889,35 0,72% 4,90%
Europe: Stoxx Europe 600 518,91 0,93% 8,33%
USA: S&P500 5473,17 -0,25% 14,75%
Japon: Nikkei 38633,02 0,16% 15,45%
Chine: Shangai Composite 3005,44 -0,42% 1,03%
Hongkong: Hang Seng 18335,32 -0,52% 7,55%
Euro/dollar 1,07 -0,25% -2,94%
Brent pétrole 85,37 -0,12% 9,89%
Or 2358,69 1,43% 14,20%
Taux belge à 10 ans 3,09
Taux allemand à 10 ans 2,42
Taux américain à 10 ans 4,25
Source : Refinitiv Datastream

Cette lecture vous a-t-elle plu?

Retrouvez d’autres articles au travers de nos Newsletters quotidiennes et hebdomadaires

Je m’abonne

Votre expert

Xavier Timmermans Investment Strategist
Suivre Suivre l'expert
Voir tous les experts
Partagez :
Lire plus tard
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis

Rejoignez MyExperts

Restez au courant des dernières analyses en matière d'investissement

Déjà inscrit ?

Connectez-vous pour lire l'article.

Pas encore de compte ? S'inscrire