Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
Le bois et l’étincelle
4 DÉC

Le bois et l’étincelle

4-12-2018
Philippe Gijsels – Chief Strategy Officer
Philippe Gijsels
Philippe Gijsels Chief Strategy Officer Profil
Rédigé le 4-12-2018 09:42
Publié le 4-12-2018 09:42
Après la trêve conclue pour 90 jours par le président Xi et Donald Trump lors de leur dîner du week-end, les marchés ont poussé un soupir de soulagement hier.

Sommaire

  • Réduction des taxes à l’importation
  • Les liquidités demeurent le carburant des marchés
  • Rally de fin d’année ?
  • Le pétrole profite de la trêve
Tous les actifs qui avaient le plus souffert des conflits commerciaux – et encore plus de la crainte d’une escalade en la matière –, comme les marchés émergents, leurs devises, le yuan, les matières premières et l’or, sont allègrement repartis à la hausse.

Réduction des taxes à l’importation

Les marchés américains et européens ont suivi le mouvement, surtout après l’annonce faite par les Etats-Unis comme quoi la Chine s’apprêterait à réduire ses taxes à l’importation sur les voitures. Ce point n’a cependant pas encore été confirmé par les décideurs chinois, et c’est un peu le talon d’Achille de cet "accord".

Il a été convenu de négocier, mais personne n’est vraiment en mesure à ce stade de dire ce qui a concrètement été décidé. Dès lors, il suffirait que la discussion s’enlise dans les semaines à venir et/ou que Donald Trump poste quelques messages bien sentis pour que le climat se gâte à nouveau.

En tout cas, il semble exister des deux côtés une volonté de stabiliser les marchés à l’approche de la fin d’année, sans doute histoire de passer des fêtes paisibles (surtout en Occident). D’ailleurs, il ne faudrait pas en oublier que Jerome Powell avait déjà œuvré en ce sens la semaine dernière.

Les liquidités demeurent le carburant des marchés

Car qu’on le veuille ou non, les liquidités sont et restent le carburant qui alimente les marchés. Et venant d’une banque centrale comme la Fed, il s’agit toujours de montants beaucoup plus élevés. 10% de taxes à l’importation sur 200 milliards de dollars de biens, cela fait 20 milliards de dollars, qui plus est pour une grande part aux frais du consommateur américain. C’est beaucoup, certes, mais ce n’est qu’une somme dérisoire en comparaison d’une bonne vague d’assouplissement quantitatif (1000 milliards USD). Autrement dit, Jerome Powell a entassé une belle quantité de bois bien sec en prévision du feu de joie des taureaux en annonçant qu’il allait bientôt cesser de durcir la politique monétaire. Quant à Donald Trump, il a une nouvelle fois créé l’étincelle, comme il en a le secret.

Rally de fin d’année ?

Quoi qu’il en soit, commençons pour l’heure par profiter d’un éventuel rally de fin d’année, qui pourrait d’ailleurs bien avoir commencé. Du moins si le vote sur le Brexit prévu pour le 11 décembre ne vient pas tout gâcher… Il se pourrait d’ailleurs que les soucis géopolitiques refassent surface à mesure que cette date fatidique approche – mais n’est-ce pas là l’histoire qui se répète inlassablement depuis le début de l’année ?

Le pétrole profite de la trêve

Tout comme la plupart des autres matières premières, le pétrole a profité de la trêve entre la Chine et les Etats-Unis, mais aussi et surtout de la nouvelle selon laquelle l’Arabie Saoudite et la Russie auraient l’intention de prolonger leur collaboration visant à stabiliser le prix de l’or noir. Contre toute attente, la province canadienne d’Alberta a également décidé de réduire sa production dans la même optique. Seule la dépêche selon laquelle le Qatar s’apprête à quitter l’OPEP est venue jeter une ombre au tableau.
Sur le front des taux d’intérêt, on a assisté pour la première fois en 10 ans à une interversion de la courbe de taux américaine, plus exactement du tronçon entre 3 et 5 ans. Noyé dans le reste de l’actualité, ce point a peut-être fait l’objet de trop peu d’attention compte tenu de l’importance des liquidités pour les marchés…

Chiffres clés du 03/11/2018

Index Clôture +/- Depuis début 2018
Belgique: Bel-20 3526,67 1,11% -11,34%
Europe: Stoxx Europe 600 361,18 1,03% -7,19%
USA: S&P 500 2790,37 1,09% 4,37%
Japon: Nikkei 22574,76 1,00% -0,84%
Chine: Shangai Composite 2654,80 2,57% -19,73%
Hongkong: Hang Seng 27182,04 2,55% -9,15%
Euro/dollar 1,13 0,22% -5,50%
Brent pétrole 61,17 4,14% -8,17%
Or 1234,19 1,23% -5,31%
Taux belge à 10 ans 0,78
Taux allemand à 10 ans 0,31
Taux américain à 10 ans 2,99

Source : Thomson Reuters IBES
Partagez :
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis

Votre expert

Philippe Gijsels Chief Strategy Officer