Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
Nouvelle année, nouveaux records
Actualité Suivre Suivre la catégorie
11 JANV

Nouvelle année, nouveaux records

11-1-2021
Patrick Casselman – Senior Equity Specialist
Patrick Casselman Senior Equity Specialist
Suivre Suivre l'expert
Voir tous les experts
Rédigé le 11-1-2021 10:40
Publié le 11-1-2021 10:40
Les bourses ont entamé la nouvelle année sur les chapeaux de roues.
Lire plus tard
Twitter LinkedIn Email Imprimer

Sommaire

  • Après le rallye de fin d’année, le rallye de janvier
  • Accélération de la rotation cyclique
  • Tout de même une (petite) vague bleue
  • Perspectives d’inflation et taux américains en hausse
  • Les risques qui guettent les taureaux en 2021
Le lancement du programme de vaccination et encore d’avantage d’incitants suite à la victoire des Démocrates au Sénat américain donnent l’espoir d’un redressement économique.

Après le rallye de fin d’année, le rallye de janvier

Bien que cette nouvelle année se soit ouverte sur une journée en berne pour les bourses américaines, ces dernières sont parvenues à largement compenser ces pertes les jours suivants. Le S&P500 affichait en fin de semaine des gains de 1,8% tandis que le Nasdaq pouvait se targuer d’une progression de 2,4%, s’agissant dans les deux cas de nouveaux records. Les bourses européennes ont fait encore mieux, avec une progression de 3% du Stoxx Europe 600 et même de 6% pour la bourse londonienne, galvanisée par l’accord commercial réglant le dossier du Brexit et la hausse vigoureuse des actions minières.

Les frasques de Donald Trump et la prise d’assaut du Capitole n’ont pas déstabilisé les marchés. Quant à la virulence du coronavirus (et de ses nouvelles variantes), à la prolongation et au renforcement des mesures de confinement (notamment au Royaume-Uni) et aux nouvelles pertes d’emplois aux Etats-Unis (-140.000 unités en décembre), ils ont été éclipsés par l’espoir que les vaccinations ouvrent enfin la voie à la reprise.

Accélération de la rotation cyclique

La rotation qui s’était amorcée fin 2020 s’est accélérée, se traduisant par un vigoureux mouvement de rattrapage des valeurs restées à la traîne jusqu’en octobre : les bourses européennes, les small caps et les secteurs cycliques comme l’exploitation minière, l’énergie, les matériaux de construction et les banques. Cette évolution était pour une part le résultat d’un rebond des prix du pétrole et des matières premières, mais aussi de la remontée des taux obligataires américains. Les secteurs défensifs comme l’immobilier, l’alimentation et les soins de santé n’ont pas suivi le mouvement.

Tout de même une (petite) vague bleue

Les marchés ont surtout réagi à la victoire inattendue des Démocrates au second tour de l’élection en vue de l’attribution des deux derniers sièges au Sénat pour l’Etat de Géorgie. Les Démocrates et les Républicains disposent à présent respectivement de 50 sièges au Sénat, mais la vice-présidente Kamala Harris dispose en cas de parité d’une voix prépondérante. Cette situation permettra au président Biden de mener plus aisément sa politique, et augmente ainsi la probabilité de davantage d’incitants et d’investissements dans l’infrastructure, d’une politique plus écologique, d’une augmentation des salaires les plus bas, mais aussi d’une légère hausse de l’impôt des sociétés et d’un durcissement de la réglementation du secteur technologique et des soins de santé (dans une tentative de réduire les prix).

Perspectives d’inflation et taux américains en hausse

Dans la perspective d’encore davantage d’incitants, d’une augmentation des salaires et d’une hausse des prix des matières premières, les marchés commencent à tabler sur une remontée de l’inflation. Nous en voulons pour preuve l’évolution des marchés obligataires américains, sur lesquels le taux à dix ans a bondi la semaine dernière de 0,9 à 1,13%, franchissant ainsi le cap crucial de 1%. Le taux d’intérêt américain à dix ans a donc plus que doublé depuis son plancher de 0,5% de la mi-2020, et ce en dépit des achats massifs opérés par la banque centrale.

Les risques qui guettent les taureaux en 2021

Compte tenu des vaccinations, de la reprise économique et du rétablissement des bénéfices, nous nous attendons à ce que les marchés-actions poursuivent leur progression en 2021. Il subsiste néanmoins comme toujours un certain nombre de risques qui sont susceptibles d’engendrer à certains moments une correction :
  • Les programmes de vaccination se dérouleront-ils comme prévu jusqu’à permettre la relance de pour ainsi dire tous les secteurs dans le courant de l’été ? Ou le virus va-t-il muter jusqu’à devenir résistant aux vaccins actuels ? Dans ce dernier cas de figure, il pourrait falloir 4 à 5 mois pour mettre au point des vaccins adaptés.
  • L’inquiétude quant au dérèglement des finances publiques pourrait finir par obliger les autorités à réduire leurs incitants, voire à se résoudre à des mesures d’austérité ou à des augmentations d’impôts. Cela dit, il se peut que ce ne soit pas encore pour cette année.
  • Vague de faillites : les entreprises parviendront-elles à survivre sans les incitants des autorités, ou la pénurie de cash flows a-t-elle duré trop longtemps pour certaines d’entre elles, en particulier dans le secteur des services ?
  • Remontée des taux d’intérêt : bien que les banques centrales aient l’intention d’encore maintenir des taux directeurs nuls pendant tout un temps et de poursuivre leurs achats d’obligations, les taux obligataires pourraient repartir à la hausse en prévision d’un sursaut d’inflation (comme c’est déjà le cas aux Etats-Unis) ou sous l’effet de l’inquiétude suscitée par l’augmentation des dettes publiques ou des défauts de paiement de la part des entreprises. Une remontée trop rapide des taux d’intérêt constitue quoi qu’il en soit le principal risque susceptible d’entraver le marché haussier. Souvenez-vous de l’abrupte correction induite en 2018 par le relèvement des taux opéré par la Fed…
  • Facteurs géopolitiques : les dossiers brûlants sont pour l’instant relégués à l’arrière-plan, mais de nouvelles tensions pourraient prendre le relais (notamment entre les Etats-Unis et la Chine, au Moyen-Orient, etc.).
  • Correction des excès, comme l’ascension effrénée de Tesla, Bitcoin et autres.
Ce dernier élément constitue peut-être le risque le plus cuisant à court terme, en marge de l’hiver encore difficile que nous réserve le coronavirus. Le marché regorge de capitaux spéculatifs, et une hausse hyperbolique de certaines valeurs est généralement suivie d’une correction abrupte. Cela dit, il ne s’agit là que d’un segment du marché. Un risque plus fondamental à surveiller est l’hypothèse d’une remontée trop marquée des taux d’intérêt. Espérons donc que les banques centrales parviendront à garder cette évolution sous contrôle. Pour le reste, nous sommes d’avis que la plupart des risques que nous venons d’évoquer ne sont pas encore imminents, de sorte que les marchés-actions devraient encore pouvoir progresser ne serait-ce que dans les prochains mois.

Chiffres clés du 04/01/2021 au 08/01/2021

Index Clôture +/- Depuis début 2021
Belgique: Bel-20 3761,88 3,88% 3,88%
Europe: Stoxx Europe 600 411,18 3,04% 3,04%
USA: S&P500 3824,68 1,83% 1,83%
Japon: Nikkei 28139,03 2,53% 2,53%
Chine: Shangai Composite 3570,11 2,79% 2,79%
Hongkong: Hang Seng 27878,22 2,38% 2,38%
Euro/dollar 1,23 0,17% 0,17%
Brent pétrole 56,06 8,04% 8,04%
Or 1854,99 -2,25% -2,25%
Taux belge à 10 ans -0,36
Taux allemand à 10 ans -0,52
Taux américain à 10 ans 1,11
Source : Refinitiv Datastream

Cette lecture vous a-t-elle plu?

Retrouvez d’autres articles au travers de nos Newsletters quotidiennes et hebdomadaires

Je m’abonne

Votre expert

Patrick Casselman Senior Equity Specialist
Suivre Suivre l'expert
Voir tous les experts
Partagez :
Lire plus tard
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis

Rejoignez MyExperts

Restez au courant des dernières analyses en matière d'investissement

Déjà inscrit ?

Connectez-vous pour lire l'article.

Pas encore de compte ? S'inscrire