Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
Retournement
15 MAI

Retournement

15-5-2019
Xavier Timmermans – Investment Strategist
Rédigé le 15-5-2019 08:37
Publié le 15-5-2019 08:37
Après leur forte chute lundi, les actions ont rebondi suite aux propos rassurants du président Trump qui se dit optimiste quant à la conclusion d’un accord commercial avec la Chine.

Sommaire

  • L’incertitude génère de la volatilité
  • Autres soucis géopolitiques
  • Retour aux fondamentaux ?
Le dollar s’est raffermi et les obligations du Trésor ont baissé. Le S&P500 s’est apprécié de 0,8%, ramenant sa baisse à 4% depuis les fameux tweets du 5 mai qui avaient relancé la guerre des tarifs douaniers. Le Stoxx Europe 600 s’est apprécié de 1%.

L’incertitude génère de la volatilité

Les investisseurs semblent considérer que l’escalade des tarifs douaniers n’ira pas plus loin pour le moment et ne semblent pas tenir compte des préparatifs de l’administration Trump pour taxer à 25% les produits chinois qui ne le sont pas encore.

Le président américain devrait rencontrer son homologue chinois Xi Jinping lors du sommet du G20 au Japon le 20 juin. L’incertitude de l’attente promet de la volatilité avec des déclarations du type : « Quand le temps sera bon, nous conclurons un accord avec la Chine. Mon respect et amitié pour le président Xi sont illimités mais, comme je lui ai déjà dit plusieurs fois, cela doit être un grand accord pour les États-Unis ou cela ne fait aucun sens ».

Donald Trump suggère à la Fed de faire la même chose que la banque centrale chinoise si celle-ci venait à baisser ses taux d’intérêts pour compenser les effets négatifs des tarifs douaniers.

Les effets négatifs aux États-Unis sont source de division au sein du parti républicain, notamment dans les Etats producteurs de soja et de coton.

Autres soucis géopolitiques

En campagne électorale, Matteo Salvini a déclaré que l’Italie pourrait ne pas respecter les critères européens en matière de déficit budgétaire et d’endettement maximum mais que cela n’était pas son problème tant que le taux de chômage ne baisse pas en-dessous de 5%. Le différentiel de rendement entre les obligations des Etats italien et allemand s’est écarté de 0,10%.

Du côté du Brexit, les négociations entre les partis Tories et Labour semblent s’enliser alors que le parti de Theresa May est toujours plus divisé.

Les prix du pétrole sont remontés à l’annonce d’une attaque de drone contre une station de pompage en Arabie Saoudite. Mais une hausse imprévue des stocks aux États-Unis les a fait baisser ensuite.

Retour aux fondamentaux ?

Cette semaine seront publiés les bénéfices trimestriels d’Alibaba, Tencent, Cisco et Nvidia.

Ce mercredi matin, les chiffres de la production industrielle et des ventes au détail en Chine ont été plus faibles que prévus mais les indices boursiers étaient malgré tout en positif à l’ouverture.

Cet après-midi, on attend ces mêmes chiffres de la production industrielle et des ventes au détail aux États-Unis.

Chiffres clés du 14/05/2019

Index Clôture +/- Depuis début 2019
Belgique: Bel-20 3495,15 +1,25% +7,75%
Europe: Stoxx Europe 600 376,34 +1,01% +11,46%
USA: S&P 500 2834,41 +0,80% +13,07%
Japon: Nikkei 21164,00 +0,46% +5,74%
Chine: Shangai Composite 2924,49 +1,42% +17,27%
Hongkong: Hang Seng 28347,30 +0,80% +9,68%
Euro/dollar 1,12 -0,16% -2,29%
Brent pétrole 71,24 +1,44% +32,42%
Or 1296,90 -0,23% +1,13%
Taux belge à 10 ans 0,43
Taux allemand à 10 ans -0,07
Taux américain à 10 ans 2,41
Source : Bloomberg

Cette lecture vous a-t-elle plu?

Retrouvez d’autres articles au travers de nos Newsletters quotidiennes et hebdomadaires

Je m’abonne

Votre expert

Xavier Timmermans Investment Strategist
Partagez :
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis