Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
Trêve américano-chinoise
3 DÉC

Trêve américano-chinoise

3-12-2018
Xavier Timmermans – Investment Strategist
Xavier Timmermans
Xavier Timmermans Investment Strategist Profil
Rédigé le 3-12-2018 10:45
Publié le 3-12-2018 10:45
Le sommet du G-20 a débouché sur un cessez-le-feu temporaire dans le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine. Ce qui combiné au changement de ton de la Fed a été source de soulagement pour les investisseurs.

Sommaire

  • Une trêve de quelques mois
  • La Fed a changé de ton
  • Message pour le marché pétrolier
  • Premières réactions des marchés
La semaine écoulée a été excellente pour les actions américaines. Le S&P 500 s’est apprécié de 4,8% en cinq jours, stimulé par les propos de Jerome Powell qui a laissé entrevoir une pause en 2019 dans la hausse des taux directeurs et par l’espoir d’un accord entre Chinois et Américains ce samedi. La rencontre en les présidents Trump et Xi Jinping a effectivement débouché sur une trêve entre les deux pays. Pour les investisseurs, deux des plus importantes menaces semblent s’éloigner, celle d’une Fed qui relèverait trop vite ses taux et celle d’une escalade de la guerre commerciale.  Mais les problèmes de fonds ne sont pas résolus.

Une trêve de quelques mois

Les présidents Trump et Xi Jinping ont décidé d’un cessez-le-feu dans le conflit commercial qui les oppose. Le président américain suspend sa décision de faire passer en janvier les droits de douane de 10% à 25% sur 200 milliards d’importations de produits chinois. De leur côté, les Chinois s’engagent à acheter pour un « montant très substantiel » de produits agricoles, énergétiques et industriels américains afin de réduire leur déficit commercial avec les Etats-Unis.

Le président Trump a donné un délai de 3 mois pour que soit abordé la question du vol présumé de propriétés intellectuelles et des transferts forcés de technologies. Un échec en la matière résulterait dans une nouvelle escalade des tarifs douaniers.    

La menace d’étendre à 25% les droits de douanes en 2019 sur toutes les importations de produits chinois semble devenue beaucoup moins probable. Les économistes avaient estimé qu’une telle mesure pourrait diminuer la croissance chinoise de 1 à 1,5%. C’est sans aucun doute un soulagement.

La Fed a changé de ton

La bonne nouvelle de la semaine est le changement d’attitude de la Fed qui est clairement en train de préparer les marchés à une pause dans la hausse de ses taux directeurs. Le président de la Fed a déclaré que les taux étaient juste en dessous du taux neutre, celui qui ne stimule ni ne freine l’économie. C’est un changement notable par rapport à début octobre où il disait qu’ils étaient loin en dessous. Jerome Powell a évoqué la diminution des effets de la baisse des impôts, le risque de réduction de la demande étrangère et le besoin de voir les effets des hausses de taux précédentes.

C’est une bonne nouvelle, cela montre que la Fed de Jerome Powell n’est pas uniquement focalisée sur la bonne performance de l’économie américaine, sans tenir compte de l’évolution des circonstances mondiales.

Message pour le marché pétrolier

Une autre rencontre en marge du sommet du G20 pourrait être déterminante pour les marchés, celle entre le président russe Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane. Le président russe a déclaré qu’ils s’étaient mis d’accord pour prolonger en 2019 leur accord pour gérer l’offre de pétrole brut. Les pays de l’OPEP se réunissent à Vienne ce jeudi 6 décembre.

Premières réactions des marchés

Ce lundi matin, les actions asiatiques étaient en forte hausse, les actions chinoises progressant de presque 3%. Les futures sur les indices américains, le yuan et le dollar australien étaient également en hausse.

Et ensuite ?

Les derniers développements seront-ils suffisants pour engendrer des gains durables ? Seul le temps nous le dira. La question des taux d’intérêt et celle des tensions américano-chinoises ne sont pas résolues, elles sont simplement reportées à plus tard. Mais le sommet de ce week-end a le mérite de montrer que les deux plus grandes puissances économiques mondiales peuvent se montrer pragmatiques quand c’est nécessaire. En soi c’est une bonne nouvelle.

Chiffres clés du 26/11/2018 au 30/11/2018

Index Clôture +/- Depuis début 2018
Belgique: Bel-20 3487,9 1,35% -12,32%
Europe: Stoxx Europe 600 357,485 0,99% -8,14%
USA: S&P 500 2760,17 4,85% 3,24%
Japon: Nikkei 22351,06 3,25% -1,82%
Chine: Shangai Composite 2588,19 0,34% -21,74%
Hongkong: Hang Seng 26506,75 2,23% -11,41%
Euro/dollar 1,13225 -0,19% -5,71%
Brent pétrole 58,74 -0,31% -11,82%
Or 1219,15 -0,33% -6,47%
Taux belge à 10 ans 0,77
Taux allemand à 10 ans 0,31
Taux américain à 10 ans 3,01

Source : Thomson Reuters IBES
Partagez :
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis