Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
Twitter et la loi des conséquences inattendues
11 JUIL

Twitter et la loi des conséquences inattendues

11-7-2019
Filip Smekens – Investment Communication Manager
Filip Smekens
Filip Smekens Investment Communication Manager Voir tous les experts
Rédigé le 11-7-2019 09:12
Publié le 11-7-2019 09:12
Jerome Powell a fait hier ce que l’on attendait de lui en annonçant pour ainsi dire un abaissement des taux pour la fin du mois.

Sommaire

  • Petite leçon d’histoire monétaire…
  • Twitter comme instrument monétaire
  • L’aggravation des risques pourrait étouffer la croissance économique
  • Remontée des taux en Europe
Dans l’attente de son discours devant le parlement américain, il régnait un calme plat sur les marchés financiers. Devant le constat qu’il a comme prévu fait miroiter un abaissement des taux à la fin juillet, les bourses ont progressé et les taux d’intérêt américains ont accusé un recul. Cela dit, l’optimisme n’a été que de courte durée en Europe. L’incertitude économique persistante et l’appréciation de l’euro ont même fini par repousser les chiffres en terrain négatif.

Petite leçon d’histoire monétaire… 

Au cours de ses 105 années d’existence, la banque centrale américaine – la Fed pour les intimes – a bien évidemment déjà modifié maintes fois sa politique monétaire, et ce pour diverses raisons : guerres, éclatement de bulles, effondrement des bourses, ou tout simplement l’instinct des membres de la Fed à l’égard de l’évolution de l’économie.

Twitter comme instrument monétaire

Mais la Fed évolue avec son temps et se prépare aujourd’hui à sa première révision des taux reposant sur… des tweets. Tout a commencé à la fin mai, lorsque le président Trump a proféré sur Twitter la menace d’infliger des taxes à l’importation au Mexique si le pays ne durcissait pas son approche en matière d’immigration. Si ce tweet n’a pas fait trembler l’économie américaine sur ses bases, il n’en a pas moins sérieusement fait sursauter les marchés financiers en leur faisant réaliser les risques pour l’économie mondiale. A partir de ce moment, un abaissement des taux d’au moins 25 points de base à la fin juillet était pour ainsi dire une certitude aux yeux des marchés.

Donald Trump plaide depuis longtemps en faveur d’un abaissement des taux. L’ironie veut qu’il soit à présent sur le point d’obtenir gain de cause du fait de l’influence négative de ses propres conflits commerciaux sur l’économie américaine et l’économie mondiale. Une belle illustration de la loi des conséquences inattendues…

L’aggravation des risques pourrait étouffer la croissance économique

Dans son discours devant la Chambre des Représentants, le président de la Fed, Jerome Powell, a semblé plus ou moins confirmer l’abaissement des taux. Bien que son scénario de base repose sur une poursuite de la croissance américaine, il a tout de même épinglé un certain nombre de risques cruciaux, les principaux étant l’inflation obstinément basse, le ralentissement de la croissance des autres économies et le repli des investissements des entreprises devant l’incertitude quant à l’issue du conflit commercial entre les Etats-Unis et le reste du monde.

Remontée des taux en Europe

En Europe, les taux d’intérêt à long terme ont signé une belle progression grâce à la reprise beaucoup plus vigoureuse que prévue de la production industrielle en France et en Italie. Cette bonne nouvelle sur le front économique rendra peut-être la BCE moins encline à lancer de nouveaux incitants.

Chiffres clés du 10/07/2019

Index Clôture +/- Depuis début 2019
Belgique: Bel-20 3589,73 0,05% 10,67%
Europe: Stoxx Europe 600 387,15 -0,20% 14,66%
USA: S&P500 2993,07 0,45% 19,40%
Japon: Nikkei 21533,48 -0,15% 7,59%
Chine: Shangai Composite 2915,30 -0,44% 16,90%
Hongkong: Hang Seng 28204,69 0,31% 9,13%
Euro/dollar 1,13 0,40% -1,58%
Brent pétrole 66,16 3,13% 24,50%
Or 1406,26 0,65% 9,75%
Taux belge à 10 ans 0,06
Taux allemand à 10 ans -0,31
Taux américain à 10 ans 2,06
Source : Thomson Reuters IBES

Cette lecture vous a-t-elle plu?

Retrouvez d’autres articles au travers de nos Newsletters quotidiennes et hebdomadaires

Je m’abonne
Filip Smekens

Votre expert

Filip Smekens Investment Communication Manager
Partagez :
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis