Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
Un début de semaine difficile
13 AOÛT

Un début de semaine difficile

13-8-2019
Philippe Gijsels – Chief Strategy Officer
Rédigé le 13-8-2019 09:23
Publié le 13-8-2019 09:23
Les marchés actions ont connu hier un début de semaine difficile.

Sommaire

  • Aversion au risque classique
  • Les problèmes géopolitiques s'accumulent
  • La crainte de récession s’accroît en raison de la courbe inverse des taux
  • Les fondamentaux et l’image technique ne vont pas en s’améliorant
Aux Etats-Unis, le S&P500 a perdu plus d’un pour cent, tandis que les bourses européennes ont elles aussi vu fondre leurs gains initiaux et ont clôturé la session sur une légère perte.

Aversion au risque classique

Ajoutez à cela le succès des valeurs refuges comme le yen, l’or et les emprunts d’Etat américains, et vous saurez que nous sommes en présence d’un mouvement classique d’aversion au risque (lorsque les investisseurs se défont des actifs plus risqués pour se tourner vers des actifs perçus comme "sûrs").

Les problèmes géopolitiques s'accumulent

Les causes de ce mouvement étaient d’ordre géopolitique. La situation en Argentine se détériore de jour en jour, mais c’est surtout à Hong Kong que le regain des tensions a de quoi inquiéter. Avec la fermeture de l’aéroport, une nouvelle limite a indéniablement été franchie, faisant par la même occasion augmenter la crainte que la Chine ne décide à un moment donné d’intervenir. Dans la sphère géopolitique, les nuages noirs s’amoncellent et exercent de plus en plus une influence négative sur le sentiment.

La crainte de récession s’accroît en raison de la courbe inverse des taux

On constate par ailleurs un changement dans la manière dont les marchés actions réagissent face aux taux d’intérêt de plus en plus bas. Pendant longtemps, la baisse des taux suscitait l’allégresse des taureaux, mais aujourd’hui, elle est source de préoccupation. De fait, la diminution du taux à long terme inverse de plus en plus la courbe des taux. En d’autres termes les taux à court terme sont plus élevés que ceux à long terme. Ce qui augmente la crainte d’une récession.

Les fondamentaux et l’image technique ne vont pas en s’améliorant

Et comme nous l’avons déjà dit à maintes reprises, récessions et marchés baissiers vont souvent de pair. Il est encore trop tôt pour tirer de grandes conclusions, mais il est clair que les fondamentaux et l’image technique ne vont pas en s’améliorant. Les statistiques économiques qui seront publiées mercredi par l’Allemagne et la Chine feront dès lors l’objet d’encore plus d’attention qu’à l’accoutumée.

Chiffres clés du 12/08/2019

Index Clôture +/- Depuis début 2019
Belgique: Bel-20 3507,31 -0,77% 8,13%
Europe: Stoxx Europe 600 370,41 -0,31% 9,70%
USA: S&P500 2883,09 -1,22% 15,01%
Japon: Nikkei 20684,82 0,00% 3,35%
Chine: Shangai Composite 2814,99 1,45% 12,88%
Hongkong: Hang Seng 25824,72 -0,44% -0,08%
Euro/dollar 1,12 0,16% -1,86%
Brent pétrole 58,38 -0,41% 9,86%
Or 1505,46 0,20% 17,49%
Taux belge à 10 ans -0,24
Taux allemand à 10 ans -0,59
Taux américain à 10 ans 1,64

Source : Thomson Reuters IBES

Cette lecture vous a-t-elle plu?

Retrouvez d’autres articles au travers de nos Newsletters quotidiennes et hebdomadaires

Je m’abonne

Votre expert

Philippe Gijsels Chief Strategy Officer
Partagez :
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis