Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
Les actions et obligations durables plus résilientes
Impact investing Suivre Suivre la catégorie
30 DÉC

Les actions et obligations durables plus résilientes

30-12-2020
Luc Van Liedekerke – Professor Corporate Social Responsibility
 Luc Van Liedekerke
Luc Van Liedekerke Professor Corporate Social Responsibility
Suivre Suivre l'expert
Voir tous les experts
Rédigé le 26-12-2020 18:41
Publié le 30-12-2020 05:41
Comme en 2008, les cours des actifs durables ont moins souffert de la crise et ont rebondi plus vite. Les investisseurs en quête de rendement ne doivent donc pas négliger les filtres ESG.
Lire plus tard
Twitter LinkedIn Email Imprimer

Sommaire

  • Les actions durables ont chuté moins fortement durant la crise et ont rebondi plus vite
  • Déjà observé en 2008, ce phénomène se répète avec la crise du coronavirus
  • Les entreprises avec les pires notes ESG ont abandonné 16,8% de plus que les meilleures
  • Les investisseurs en quête de rendement ne doivent donc pas négliger les filtres ESG
Les entreprises avec les meilleures notes ESG (critères environnementaux, sociaux et de gouvernance) sont bien plus résilientes que les entreprises à la traîne en matière de durabilité. Au plus bas de la crise du coronavirus, les actions des entreprises avec les pires notes ESG avaient abandonné 16,8 points de pourcentage de plus que celles avec les meilleures. Des pertes qu’elles ne récupéreront pas de sitôt.

En tant qu’investisseur, vous recherchez des actifs qui se comportent bien durant les bonnes périodes et limitent les pertes durant les mauvaises. Or, les actions bien notées au niveau ESG sont plus performantes dans les deux cas. Pour obtenir un bon rendement, vous ne pouvez donc pas vous contenter des critères financiers.
Pour obtenir un bon rendement, vous ne pouvez donc pas vous contenter des critères financiers.

Résilience

Quand la crise du coronavirus a éclaté, la fermeture des frontières, les problèmes d’approvisionnement, la demande réduite et le chômage n’ont épargné aucune entreprise. Toutes les actions ont chuté. Cela transparaît dans l’évolution du MSCI All Country World, un indice rassemblant tant les Bourses des pays développés qu’émergents.

Comme vous pouvez le constater sur le graphique, le sous-indice des meilleures actions au niveau ESG a baissé moins fortement et a rebondi plus vite. Comment l’expliquer ? Les entreprises concernées ont pu avoir décidé de raccourcir leurs chaînes d’approvisionnement avant la crise du coronavirus pour améliorer leur bilan environnemental. Elles sont peut-être mieux gérées et étaient probablement mieux préparées.
Les entreprises durables ont fait preuve d’une grande résilience à tous les niveaux.Luc Van Liedekerke

Obligations

Dans un précédent article, nous écrivions que les entreprises performantes au niveau ESG s’étaient redressées plus vite après la crise de 2008. Lors de la crise du coronavirus, elles ont de plus chuté moins fortement.

Les « cygnes noirs » -des événements imprévisibles à l’impact énorme- sont inévitables. Une politique ESG permet aux entreprises de se protéger de l’impact de tels événements. Si vous souhaitez protéger votre portefeuille, vous devez aussi tenir les critères de durabilité à l’œil.

Et ce, tant pour les actions que les obligations. Les obligations d’entreprises bien notées au niveau ESG ont (en moyenne) chuté moins fortement et rebondi plus vite. Les entreprises durables ont fait preuve d’une grande résilience à tous les niveaux.
30122020_graph_fr

Cette lecture vous a-t-elle plu?

Retrouvez d’autres articles au travers de nos Newsletters quotidiennes et hebdomadaires

Je m’abonne
 Luc Van Liedekerke

Votre expert

Luc Van Liedekerke Professor Corporate Social Responsibility
Suivre Suivre l'expert
Voir tous les experts
Partagez :
Lire plus tard
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis

Rejoignez MyExperts

Restez au courant des dernières analyses en matière d'investissement

Déjà inscrit ?

Connectez-vous pour lire l'article.

Pas encore de compte ? S'inscrire