Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
Biodiversité: le WWF montre la voie à suivre
Impact investing Suivre Suivre la catégorie
12 OCT

Biodiversité: le WWF montre la voie à suivre

12-10-2020
Caroline Palumbo – Investment Communication Manager
Caroline Palumbo
Caroline Palumbo Investment Communication Manager
Suivre Suivre l'expert
Voir tous les experts
Rédigé le 9-10-2020 17:08
Publié le 12-10-2020 06:08
Le WWF a établi une série de recommandations pour sauver la biodiversité menacée par les activités humaines. La première étape est la conscientisation, notamment dans le monde économique et financier.
Lire plus tard
Twitter LinkedIn Email Imprimer

Sommaire

  • Les constats dressés par le WWF en matière de biodiversité sont alarmants
  • Nous sommes entrés dans l’anthropocène, littéralement « l’âge de l’Homme »
  • Le WWF prône des mesures contraignantes et une plus grande pédagogie
  • Les milieux financiers s’inquiètent également de l’impact du changement climatique
  • L’heure est à la mobilisation et à la finance durable
Le Fonds mondial pour la nature, plus connu sous son sigle anglophone WWF, a publié son rapport Planète vivante début septembre 2020. Ce rapport biennal de l’impact de l’activité humaine sur la santé de la planète est toujours très attendu. La version 2020 fait le point sur la situation à la fin de l’année 2018.

Les premiers constats interpellent. Entre 1970 et 2016, 68% des vertébrés ont disparu. Dans les eaux douces, la perte de biodiversité dépasse 80% depuis 1900. Quant à l’empreinte écologique mondiale, qui mesure l’impact des activités humaines sur les ressources naturelles, elle a doublé en un demi-siècle.

L’anthropocène

Les spécialistes qualifient de plus en plus souvent notre ère d’anthropocène qui signifie littéralement « l’âge de l’Homme ». Même si ce terme n’est utilisé que depuis une vingtaine d’années, le concept qu’il recouvre avait déjà été décrit au 19e siècle. Concrètement, l’anthropocène est l’époque géologique durant laquelle les activités humaines ont commencé à avoir une incidence sur l’écosystème terrestre. Une influence qu’on observe notamment par les sédiments artificiels laissés sur les surfaces rocheuses. Même si les avis divergent encore, il est évident que la révolution industrielle a été déterminante dans le passage de l’holocène à l’anthropocène.
Selon le WWF, la première cause de perte de biodiversité est la destruction des habitats pour favoriser l’agriculture industrielle.Caroline Palumbo

Des mesures contraignantes et de la pédagogie

Selon le WWF, la première cause de perte de biodiversité est la destruction des habitats pour favoriser l’agriculture industrielle. Même si le phénomène est global, l’Amérique centrale est particulièrement touchée. Dans cette zone qui abrite les plus importants puits à carbone du monde, la déforestation est responsable de 80% des destructions d’habitats.

Le WWF ne s’est pas contenté de dresser un constat, développé dans cette vidéo. Il a aussi émis des recommandations comme la sauvegarde des habitats ou la transition vers les énergies renouvelables. Outre les mesures contraignantes, le WWF insiste sur la pédagogie. Il propose ainsi de diffuser des scenarii positifs et négatifs ainsi que les solutions applicables par tous à brève échéance.
Le CFTC a récemment publié un rapport sur l’impact du changement climatique sur le système financier.Caroline Palumbo

La finance durable pour répondre au défi

Le WWF n’est pas le seul à s’inquiéter. Le CFTC, l’organisme de contrôle du marché américain des produits dérivés, a récemment publié un rapport sur l’impact du changement climatique sur le système financier. Cosigné par des membres de Citigroup, de JP Morgan ou Ben Caldecott, directeur du programme de finance durable à l'université d'Oxford, il pointe du doigt les risques extrafinanciers. Les risques environnementaux, sociaux et de gouvernance guettent les entreprises. Le rapport presse aussi la Réserve fédérale américaine de rejoindre le NGFS. Ce groupe de travail sur le verdissement du système financier réunit de nombreuses banques centrales. Preuve que les enjeux durables sont devenus cruciaux et que l’heure est à la mobilisation.

Retrouvez l’interview intégrale de Caroline Palumbo sur Canal Z :

Cette lecture vous a-t-elle plu?

Retrouvez d’autres articles au travers de nos Newsletters quotidiennes et hebdomadaires

Je m’abonne
Caroline Palumbo

Votre expert

Caroline Palumbo Investment Communication Manager
Suivre Suivre l'expert
Voir tous les experts
Partagez :
Lire plus tard
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis

À lire également dans le dossier "Durabilité"

Voir le dossier

Rejoignez MyExperts

Restez au courant des dernières analyses en matière d'investissement

Déjà inscrit ?

Connectez-vous pour lire l'article.

Pas encore de compte ? S'inscrire