Menu
Priority Banking
Private Banking
Wealth Management
La banque d'un monde qui change
Les agences de rating investissent dans le durable
19 JUIN

Les agences de rating investissent dans le durable

19-6-2019
Luc Van Liedekerke – Professor Corporate Social Responsibility
 Luc Van Liedekerke
Luc Van Liedekerke Professor Corporate Social Responsibility Voir tous les experts
Rédigé le 18-6-2019 11:52
Publié le 19-6-2019 06:00
L’industrie des agences de rating évolue. Les principaux acteurs ont racheté une agence spécialisée dans les notes de durabilité. Retour sur les origines et ébauche des perspectives de l’analyse ESG.

Sommaire

  • Moody’s, S&P et leurs pairs ont racheté des agences de notation de la durabilité
  • Grâce à ces rachats, elles ont acquis un savoir-faire en matière de durabilité
  • Elles se préparent à un monde où les notes et audits ESG seront obligatoires
  • L’analyse ESG a pu atteindre le cœur de l’industrie de la notation financière
  • Si les méthodologies sont comparables, certains risques pourraient être négligés
Moody’s a acquis une participation majoritaire dans Vigeo Eiris en avril 2019. S&P Dow Jones a repris Trucost en 2016. Morningstar a racheté 40 % des actions de Sustainalytics en 2017. Auparavant, Thomson Reuters avait déjà mis la main sur ASSET 4.

Les agences de notation de la durabilité étaient de petites organisations. Elles ont été fondées dans les années 80 et 90. Beaucoup émanent de communautés religieuses, comme Eiris, ou d’ONG comme Ethibel. Dans un deuxième temps, elles ont collaboré pour développer des réseaux internationaux comme SIRI. La consolidation s’est poursuivie et SIRI s’est mué en Sustainalytics, une des principales agences en matière de données non financières.

Concentration et consolidation

Ces récentes acquisitions ont permis à l’analyse ESG d’atteindre le cœur de l’industrie de la notation financière. Les agences de rating comme S&P, Moody’s et Fitch vendent des données et analyses, composent des indices et fournissent des services aux entreprises. Comme Voting & Engagement, c’est-à-dire l’actionnariat actif. Dans ces trois domaines, les informations ESG jouent désormais un rôle important. Ce qui est une bonne chose.

Tout n’est toutefois pas rose. Au début, de nombreuses méthodologies coexistaient afin d’évaluer la durabilité. Avec la consolidation, de plus en plus d’entreprises adoptent les mêmes méthodes de travail. Certains risques pourraient ainsi être négligés comme lors de la crise financière de 2008.
C’est aussi une question de taille, ce qui devrait stimuler l’innovation et permettre l’émergence de données plus qualitatives.

Anticiper la réglementation

Pourquoi les agences de notation financière et les fournisseurs de données ont tous racheté une agence de critères ESG ? Tout d’abord, cela leur permet d’acquérir un savoir-faire qu’ils n’auraient pas pu développer facilement en interne. Le segment des notes ESG restant une activité peu rentable, les prix d’acquisition étaient de plus tout à fait raisonnables.

Les agences de rating anticipent aussi l’évolution de la réglementation. À terme, les informations ESG devront vraisemblablement respecter un schéma légal et être auditées par une société extérieure, à l’instar des données financières. C’est aussi une question de taille, ce qui devrait stimuler l’innovation et permettre l’émergence de données plus qualitatives.

Cette lecture vous a-t-elle plu?

Retrouvez d’autres articles au travers de nos Newsletters quotidiennes et hebdomadaires

Je m’abonne
 Luc Van Liedekerke

Votre expert

Luc Van Liedekerke Professor Corporate Social Responsibility
Mots-clés : Focus Impact investing
Partagez :
Les opinions exprimées sur ce site sont celles des auteurs et ne représentent pas nécessairement la position de BNP Paribas Fortis